Aller au contenu

La Constitution Européenne


Pouyou-pouyou

Que voterez-vous ? (voteriez-vous ?)  

46 membres ont voté

Vous n’avez pas la permission de voter dans ce sondage, ou de voir les résultats du sondage. Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Messages recommandés

  • Réponses 240
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

ge cherch lé isos Geumekub pr lé mettr dan ma Ds ^^

plus serieusement , je vais voter oui ( si je n oublie pas ce jour la)

pourquoi ? parce que si ca passe et même si c est super mal foutu leur constitution , ca pourra toujours etre re-arrangé à coup de coup de boules àl'ancienne d 'amendements

et si c est le non qui est majoritair , le gourvernement de tte facon fera tout pour la faire passer -_-

apres personnellement je n ai pas pu lire les 82 pages de cette foutue constitution, me suis arreté en cours de route tellement c'était incomprehensible

on devrait imposer à ceux qui ecrivent les lois que ca tienne sur un recto verso ^^

Modifié par popolatortue
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici donc un peu d'aide pour voir un peu plus clair au travers des arguments parfois mensonger des partisans du oui et du non ^^

De plus il y a d'autres liens vers tous les partis politiques(qui eux ne sont pas objectifs!),vous pouvez donc faire votre choix ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

non rien que pour faire chier le gouvernement car de toute facon la france n'y coupera pas à long terme ( genre 10 ans ).

et comme il n'y a que le vote que ce gouvernement ne comprend ( les différentes manifs n'ont servi à rien )

alors je voterai non ! car c'est pas l'europe qui va tout amélioré c'est meme à cause de lui que les réformes sont faite :/

edit : je viens de lire le site cité plus haut et sa me conforte que mon idée n'en été pas fausse ^^

merci

Modifié par Seb_Zero
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'en sais rien du tout... D'un côté certaines choses me gênent, de l'autre le fonctionnement de l'Europe à l'heure actuelle laisse cruellement à désirer... Mais je connais trop peu le projet pour me prononcer pour l'instant...

non rien que pour faire chier le gouvernement car de toute facon la france n'y coupera pas à long terme ( genre 10 ans ).

-150 000... Ca n'a rien à voir avec le gouvernement Raffarin donc voter non rien que pour le faire chier est la chose la plus irresponsable à faire... De toute façon au point où il en est c'est pas un nouveau rateau électoral qui le ferait chier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

non rien que pour faire chier le gouvernement car de toute facon la france n'y coupera pas à long terme ( genre 10 ans ).

et comme il n'y a que le vote que ce gouvernement ne comprend ( les différentes manifs n'ont servi à rien )

alors je voterai non ! car c'est pas l'europe qui va tout amélioré c'est meme à cause de lui que les réformes sont faite :/

edit : je viens de lire le site cité plus haut et sa me conforte que mon idée n'en été pas fausse ^^

merci

Pour ma part je trouve que ce n'est justement ce qu'il ne faut pas faire. Voter oui ou non, chacun son opinion, mais il ne faut pas mélanger les scrutins. De plus même l'oposition est pour le oui, comme le gourvernement. Maintenant je ne juge pas ton choix.

Sinon je suis globalement pour le oui, mais c'est sûr que le projet est encore perfectible (de ce que j'en ai compris ^^ )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il est évident que moi moi la contitution européen ne sert à rien

car meme si je veux faire chier le gouvernement ce n'est pas tout !

quand je vois que l'europe n'été meme pas uni pour l'histoire de l'irak je me dit que c'est trop tot .

alors oui j'en profite pour que le gouvernement réfléchisse un peu plus ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé sa sur le site du Front National en faisant ma recherche sur la contitution européenne :

LES 10 GRANDES RAISONS DE VOTER 2 x NON

- Un super-Etat européen est créé : • Une Constitution est l'acte fondateur d'un Etat (Titre) • Elle donne à l'Union européenne (UE) la personnalité juridique : l'UE devient sujet de droit international à part entière, comme un Etat (art. I-7) • Elle définit les symboles de cet Etat : devise, drapeau, hymne... (art. I-8) 

L'Europe n'est définie sur aucun plan : spirituel, culturel, géographique : • Les gouvernements ont refusé d'inscrire la référence aux racines chrétiennes de l'Europe dans la Constitution (préambule, 1er paragraphe)

- Les intérêts des Etats ne sont pas préservés : • L'unanimité n'existe quasiment plus, donc le droit de veto non plus (art. I-1 §1, art. I-23 §3, IV-444 §1) C'est la Commission qui a seule le droit de proposer les lois européennes dans tous les domaines (art. I-26 §2, I-34 §1) • Le poids des Etats n'est déterminé que par leur démographie : demain, c'est Ankara qui aura le plus de pouvoir dans cette Europe-là (voir composition des institutions, notamment calcul de la majorité qualifiée, art. I-25) • La France pourra être privée d'un représentant à la Commission (art. I-26 §6)

- Les Etats n'ont plus aucune souveraineté : • L'UE définit les politiques économiques, sociales, budgétaires, monétaires et commerciales des Etats, mais aussi pour le sport, l'énergie, l'immigration, la santé, le tourisme... (toute la Partie III) • Elle est responsable de toute la politique étrangère (art. I-16 §1) • Elle crée une police et une justice européenne (art. III-274 et III-276)

- La démocratie et les libertés sont confiquées : • La Constitution européenne et les directives de Bruxelles priment sur les Constitutions et les droits nationaux (art. I-6) • Nos gouvernements élus démocratiquement deviennent l'équivalent de Préfectures, chargés d'appliquer les lois européennes (art. I-6, I-12 §1 et §2 sur les compétences exclusives et partagées, art I-5 §2 pour la limitation générale de l'autonomie politique des Etats) • Ce sont les fonctionnaires de la Commission qui ont le plus de pouvoir (art. I-26) • Bruxelles peut sanctionner un Etat si les politiques qu'il mène ne lui plaisent pas (art. I-59, art. 179 §4, art. III-184 § 10...)

- L'immigration et l'islamisation de l'Europe sont favorisées : • Les frontières intérieures sont abolies, les frontières extérieures ne sont pas protégées (art III-130 §2) • C'est Bruxelles qui mène la politique d'immigration et d'asile (art. III-257 § 2) • La Constitution autorise une totale manifestation des convictions religieuses, partout et par tous moyens (art. II-70) • Quand la Turquie aura adhéré, les Turcs bénéficieront d'une liberté absolue de circulation et d'installation en Europe, du droit de vote aux élections municipales et européennes dans les autres pays (art. I-10 §2, II-99, II-100)

- La mondialisation est accélérée : • La Constitution étend la libéralisation du commerce international aux investissements directs (art. III-314) • La Constitution abolit l'exception culturelle, sociale, éducative, sanitaire, en matière de commerce international (art. III-315 §4) • La Constitution abolit la distinction entre dépenses obligatoires et non obligatoires : la politique agricole commune ne sera plus financée, nos agriculteurs seront livrés sans soutien à la domination américaine (art. I-53 §4)

- La régression sociale est organisée : • Elle accélère la libéralisation des services et soumet les services publics à la concurrence (art. III-148 §1, III-166, III-167...) • Elle ne change rien au stupide Pacte de stabilité et aux contraintes budgétaires de Maastricht (art. III-184, III-185 §1, protocole n°10) • Elle intervient en matière de politique sociale et fixe les grandes lignes de la politique de l'emploi (art. I-15, III-206, III-210, III-213)

- La sécurité européenne est soumise à l'ONU et à l'OTAN : • L'Union européenne ne veut pas être une rivale des Etats-Unis, elle veut être un vassal (art. I-41)

- L'Europe coûte cher : • Plus de compétences, c'est plus de dépenses, donc plus de contribution financière des Etats au budget européen (la France contribue chaque année pour 3 à 4 milliards d'euros de plus qu'elle ne reçoit du budget européen) • La disparition programmée de la PAC (disparition des dépenses obligatoires, réforme pour mise en conformité avec les règles de l'OMC, interdiction des aides publiques aux secteurs économiques au nom de la concurrence) finira de ruiner les agriculteurs français et diminuera considérablement les fonds européens reçus par la France (environ les ¾ au titre de la PAC) • Les financements iront en priorité aux pays les moins favorisés (politique régionale), et notamment à la Pologne.

Source : JEVOTENON.COM

Ben quant on lit sa, on veut pas quelle passe cette constitution de nul. On va l'avoir encore dans l'os avec des trucs pourris qui vont couté de l'argent pour au final, rien rapporté. A force que l'Europe veulent s'agrandir ( avec notament la Turquie et la Russie qui on même pas à demander d'adhéré à l'Europe car c'est pas le continent européen ), on va finir sous l'Europe dirigé par les Américains. :class:

Modifié par chaos blaster
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi voter oui à la constitution par l'UMP et le MEDEF ( ben tient, sa m'étonne pas, des que sa put la merde, ils sont là eu )

Adoption de la Constitution européenne : un grand pas pour l'Europe politique 

Grâce au travail de la Présidence irlandaise, le Conseil européen a adopté le 18 juin 2004 une nouvelle Constitution sur les bases du projet élaboré par la Convention présidée par Valéry Giscard d'Estaing, auteur d'un travail unanimement reconnu.Ce projet avait été soutenu avec force par l'UMP lors de la campagne européenne.

Les ultimes négociations ont amené la Conférence Inter-Gouvernementale à trouver un compromis à propos de plusieurs sujets : la double majorité, le maintien du vote à l'unanimité pour les questions fiscales, sociales ou les perspectives financières...

Ce traité constitue un « bon accord pour l'Europe et un bon accord pour la France », selon les termes du président de la République. Grâce au nouveau Traité qui a été adopté, c'est une Europe plus efficace, une Europe qui répondra mieux aux besoins des citoyens et une Europe qui pèsera davantage dans le monde qui voit le jour.

Cette constitution permet :

Une avancée décisive pour la construction d'une Europe politique.

Cette Constitution fixe des valeurs communes à l'Union européenne. C'est la première fois qu'apparaît l'essence de la citoyenneté européenne. La Charte des droits fondamentaux, adoptée en décembre 2000, fait son entrée officielle dans un traité constitutionnel et prend donc force juridique. Elle fixe les droits des citoyens européens dans les domaines civil, social et politique.

La Constitution définit également un projet politique. Elle fait de l'Europe une puissance de paix et d'équilibre sur la scène mondiale, avec une politique extérieure et de sécurité communes, avec une défense commune…

Une Europe au fonctionnement amélioré.

La Présidence du Conseil européen devient stable. Les chefs d'Etat et de gouvernement nommeront à leur tête, à la majorité qualifiée, un président qui conduira les travaux du Conseil pendant deux ans et demi alors qu'aujourd'hui la présidence change tous les six mois. Cette direction stable devrait permettre à l'Union de se doter d'un véritable programme de gouvernement sur le long terme.

Le ministre des Affaires étrangères de l'Union est institué. Siégeant à la fois à la Commission et au Conseil, ce ministre aura pour tâche d'harmoniser les politiques étrangères nationales.

La réforme de la Commission sera effective à partir de 2014. La Commission sera réduite en nombre et donc plus conforme à ce doit être une Commission plus efficace.

L'adoption des nouvelles règles de vote au sein du Conseil est effective. Les règles de vote des lois européennes sont plus complexes que ce qu'avait prévu la Convention. Dans l'Europe à 27, il faudra au moins 15 Etats représentant 65% de la population pour adopter une décision (règle de la double majorité qualifiée, 55% des Etats et 65% de la population). Ce système de la double majorité correspond à des objectifs d'une plus grande capacité à décider et d'une plus grande démocratie.

Une Europe plus démocratique

Le Parlement européen voit ses pouvoirs accrus. Avec le Conseil des ministres, il devient le colégislateur de l'Union grâce à une extension des politiques relevant de la « co-décision ». Limitée à l'origine au marché intérieur, celle-ci devient la procédure ordinaire, étendue notamment au budget européen, à la politique des visas et d'immigration, à la coopération judiciaire civile et pénale.

Les citoyens obtiennent un droit d'initiative : la Commission peut être invitée, sur initiative d'un million de citoyens, à soumettre une proposition dans un domaine donné.

Les parlements nationaux veillent au respect du principe de subsidiarité : les compétences respectives de l'UE et de ses États membres ou de leurs régions ont été clairement établies. Les parlements nationaux peuvent désormais saisir la Cour de justice en cas de violation du principe de subsidiarité.

Une Europe qui va plus loin

L'Union est dotée d'une personnalité juridique unique : la structure par piliers de l'UE est abandonnée pour laisser place à un système institutionnel européen plus cohérent et plus démocratique.

Le champ d'application de la majorité qualifiée s'élargit notamment à la justice et aux affaires intérieures. Cependant, l'unanimité a été maintenue pour la fiscalité des entreprises et la lutte contre la fraude, ainsi que de nombreux aspects de la politique sociale.

Les coopérations renforcées sont institutionnalisées. Elles permettent aux pays membres volontaires de développer de nouvelles politiques communes. Si un tiers des Etats souhaitent y recourir, ils en demandent l'autorisation au Conseil qui statue à la majorité (sauf dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité commune où il doit voter à l'unanimité).

Une Europe qui protége plus efficacement les citoyens européens

La politique de sécurité et de défense commune a été renforcée et une clause de solidarité établie en cas d'attaque terroriste ou de catastrophe naturelle : les coopérations structurées. Dans le domaine de la défense, des coopérations structurées permanentes sont rendues possibles. Elles permettent à un certain nombre d'Etats possédant des capacités militaires suffisantes de créer l'embryon d'une défense européenne.

Le parquet européen. Son champ d'action sera plus limité que prévu. Créé sur la base d'Eurojust, la Convention lui donnait pour mission de combattre la criminalité transfrontalière et de rechercher, poursuivre et renvoyer en jugement les auteurs de crimes graves. Le texte final réduit son action aux atteintes des intérêts financiers de l'Union.

Le texte adopté le 18 juin : une bonne solution de compromis pour la France

Peu avant le 18 juin 2004, la France a pu faire valoir son point de vue sur différents sujets :

La nécessaire réforme institutionnelle, avec l'instauration d'une Présidence stable du Conseil, la création d'un poste de ministre des Affaires étrangères et l'extension des pouvoirs du Parlement européen ;

L'intégration dans te texte constitutionnel de la Charte des droits fondamentaux, ce que la Grande-Bretagne a fini par accepter ;

L'institutionnalisation des coopérations renforcées.

En revanche, le texte constitutionnel est en deçà des espérances françaises sur plusieurs points :

Utilisation du vote à la majorité qualifiée limité, aussi bien dans ses modalités (55% des Etats représentant 65% de la population au lieu du 50%/60% prévu dans le projet élaboré par la Convention) que dans son champ d'application (cette procédure de vote ne s'applique pas, ou à la marge, dans les domaines fiscaux et sociaux) ;

Les prérogatives du parquet européen restent limitées ;

Les avancées faibles sur la gouvernance économique : l'Eurogroupe, bien qu'insitutionnalisé, ne gagne ni en autonomie, ni en pouvoir de coordination.

Au final :

Ce texte permet à la France de peser d'un plus grand poids en Europe. Contrairement au traité de Nice, les équilibres démographiques sont respectés dans le système de vote adopté par la Constitution.

Il permet de mener à bien le projet de fédération d'Etats-nations et donc de respecter les caractéristiques de chacun des Etats-membres, à commencer par leur « identité et leur originalité » (J. Chirac).

Source : MEDEF ( leur site )

Pour moi, je suis contre, :class:

On l'a compris, voter oui et on va en patir pendant des années ( voir au dessus ).

Modifié par chaos blaster
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Choisi ton camp camarade ( Commu ? ). Les partis les plus important sont en gras.

Les partis du OUI :lol:/color]

* UDF

* UMP

* PARTIE RADICALE

* MEDEF

* PARTIE SOCIALISTE

* PARTIE FEDERALISTE

* CAP 21

* PARTIE RADICALE DE GAUCHE

* LES VERTS

* PARI OCCITAN

* Génération Ecologie les Bleus

* Confédération Française Démocratique du travail:

* Fondation Robert Schuman

Les partis FAVORABLE :lol:/color]

* Les Verts Alliance Libre Européenne

* Parti socialiste Européen

* PPE-DE

* ADLE

Les partis CONTRE :lol:/color]

* FRONT NATIONAL

* MOUVEMENT NATIONAL REPUBLICAIN ( MNR )

* PARTIE COMMUNISTE

* MRC

* RIF

* CPMT

* MPF

* Alliance Royale

* Ligue Communiste Révolutionnaire ( LCR )

* Lutte Ouvrière

* Parti des Travailleurs

* Mouvement pour l’Initiative Citoyenne

* GUE/NGL:

* ATTAC

* Debout la République

* La Droite Libre

* Nouveau Monde

* Confédération Générale des Travailleurs

* Confédération Paysanne ( Vas y JOSE !!!! :class: )

**** Maintenant on peut débattre, vous avez le pour, le contre et les parties *********

Modifié par chaos blaster
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question : qu'est-ce qu'on s'en bat de quel parti politique vote oui ou non. Tu es un parti ? Tu préfères pas voter pour tes idées plutôt ?

Ben sa c'est sûr que je vais suivre mon avis. :class:

J'ai juste mis pour éviter les questions du style : "Quel partie est pour ?" "Quel partie est contre ?"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rien a rajouter sinon qu'en effet, il faudra voter selon ses idees et non selon le parti (pour preuve, il y a des "dissidents" dans n'importe lequel d'entre eux, la parti socialiste etant le plus mediatise).

Oui... non... je ne sais... Ce que je vois, c'est que chaque partisan a envie de sortir l'alinea ou les bouts de constitution qui plaide en sa faveur. Ca me debecte...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, je vote non pour éviter un trops grand libéralisme et des délocalisations de masse .

Non quand on voit que c'est une constitution pour converger vers une europe pleinement libérale et on va privilégier comme d'ab l'économie aux sociales, les gens oublient souvent que c'est l'économie qui est au service de l'homme et non le contraire

C'est une phrase bien utopique, à moins d'être du bon coté de la barrière, car ce n'est pas donné à tous le monde de nager dans la luxure .

Modifié par monsieur D
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'énerve c'est le tapage médiatique et surtout la couverture qu'on en fait dans les médias ("l'Europe fait peur" "La France va perdre son statut" "On va vers une Europe ultra-libérale" etc)

Les médias créent un danger/évènement là où il n'y en a pas forcément pour faire dans le sensationnel

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, je suis totalement contre l'expension de l'Europe : Je vois pas ce qu'a la Turquie, la Russie ou la Croatie à vouloir rentrer dans l'europe. C'est pas eu l'Europe et Poutine, je veux même pas voir son cul ou celui d'un de ces députés sur un siège de l'assemblée Européenne. Il peut toujours rêver avec sa corruption, son système des droits de l'homme digne d'Hitler et sa politique économique de mes deux b... :class:

Surtout que grâce à la constitution, cela permettra à d'autre pays à prétendre le statut Européen donc non. Poutine, tu restes ou t'est ou tu fil chez Bush. :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, je suis totalement contre l'expension de l'Europe : Je vois pas ce qu'a la Turquie, la Russie ou la Croatie à vouloir rentrer dans l'europe. C'est pas eu l'Europe et Poutine, je veux même pas voir son cul ou celui d'un de ces députés sur un siège de l'assemblée Européenne. Il peut toujours rêver avec sa corruption, son système des droits de l'homme digne d'Hitler et sa politique économique de mes deux b... :class:

Surtout que grâce à la constitution, cela permettra à d'autre pays à prétendre le statut Européen donc non. Poutine, tu restes ou t'est ou tu fil chez Bush. :lol:

C'est quoi le rapport entre la constitution et l'expansion de l'Europe ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est simple, avant, pour qu'un pays rentre dans l'Europe, fallait qu'il soit sur le continent, qu'il respecte les droits de l'homme et de la femme et qu'il soit économiquement dans le bon ( qu'il soit pas ultra endetté ). Là, il veule enlevé cette dernière ( voir dernier paragraphe de mon message du copier coller de pourquoi faut voter contre ) et faire un système d'aide financière pour aider les autres pays a rentrer dans l'Europe. Ainsi, les pays comme la Turquie etc... ont plus de chance d'adhérer à l'UE et donc, il y aura forcèment une expension de l'Europe étant donné le nombre de pays qui veut adhéré ( y compris la Russie :class: ).

J'ai été clair ou sinon, relisez l'un de mes copiers collers, y a un paragraphe sur la mondialisation et l'expension de l'Europe. :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'énerve c'est le tapage médiatique et surtout la couverture qu'on en fait dans les médias ("l'Europe fait peur" "La France va perdre son statut" "On va vers une Europe ultra-libérale" etc)

Les médias créent un danger/évènement là où il n'y en a pas forcément pour faire dans le sensationnel

Il n'y a pas de fumée sans feu

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...

Information importante

By using this site, you agree to our Conditions d’utilisation.